CBD et test salivaire : quels sont les risques en 2021 ?

test salivaire homme

Le CBD est souvent mis en avant pour ses nombreux avantages. Le cannabis contient du CBD et du THC. Le CBD est excellent pour la santé alors que le THC est à l’origine de nombreux problèmes psychiatriques. Voilà pourquoi le cannabis est interdit par la loi française et que des tests salivaires sont effectués pour en détecter les traces. Beaucoup de consommateurs de CBD se demandent alors s’ils courent un risque en cas de test salivaire.

Le CBD est autorisé par la loi

La première chose à savoir, c’est que le CBD est autorisé par la loi française. Sa commercialisation légale a donné lieu à quelques frictions ces dernières années, mais les boutiques spécialisées dans les produits à base de CBD sont de plus en plus nombreuses un peu partout en France. Il est donc parfaitement légal de consommer du CBD. Vous pouvez le fumer, le consommer en huile, ou bien même l’utiliser dans des cosmétiques.

Puisque le CBD est légal, vous n’avez rien à craindre des tests salivaires que pourraient exiger la police, la médecine du travail ou votre assurance en cas d’accident. D’ailleurs, les tests salivaires qui visent à détecter le cannabis se concentrent exclusivement sur la présence de THC. Les réactifs utilisés ne réagissent normalement pas au CBD puisque ce principe actif n’altère pas les capacités de perception et ne présente aucun danger.

Le THC est interdit par loi

De son côté, le THC est totalement interdit par la loi. D’ailleurs, le cannabis n’est pas à proprement parlé interdit. Seules les fleurs de cannabis contenant des taux de THC trop élevés sont interdites. En France, les agriculteurs ont le droit de faire pousser du chanvre dont les fibres serviront à fabriquer du tissu. Ils doivent seulement se procurer des graines de cannabis encadrées par l’État pour s’assurer que le taux de THC sera suffisamment bas.

La loi française interdit la commercialisation de tous les produits contenant à partir de 0,2 % de THC. Le CBD que vous achetez doit donc respecter ce taux maximum. Voilà pourquoi on conseille vivement de ne pas acheter du CBD n’importe où et de favoriser les producteurs labellisés dont la production est facilement traçable.

Le CBD peut-il laisser des traces de THC dans l’organisme ?

Puisque le CBD contient toujours un peu de THC, il est parfaitement légitime de se demander s’il peut produire un test au THC positif. Le CBD n’est pas détectable par les tests classiques utilisés par la police, mais une forte consommation pourrait-elle entraîner une concentration suffisante pour être testé positif au THC ?

Si on s’en tient purement à la théorie, oui. Puisqu’il y a du THC dans le CBD, il est possible d’en consommer suffisamment pour dépasser le seuil à partir duquel un test devient positif. La loi ne prévoit pas de limite à partir de laquelle il serait illégal d’avoir consommé du THC puisque le THC est illégal. En revanche, les tests détectent le THC à partir d’un nanogramme par millilitre de sang.

Pour atteindre cette concentration de THC dans le sang, il suffit de fumer un peu de cannabis classique. En revanche, quand on consomme du CBD, il faudrait en utiliser des quantités quasiment surhumaines. A priori, vous n’avez donc aucune inquiétude à avoir : votre consommation de CBD ne rendra aucun test au THC positif.

Rappelons tout de même que si les produits au CBD que vous consommez ne respectent pas la législation en vigueur, ils peuvent contenir plus de THC que vous ne le pensez. Résultat, ils peuvent produire un test au THC positif.

Test salivaire au CBD lors d’un contrôle routier

Le CBD laisse donc des traces très faibles de THC dans l’organisme. Résultat, un test sanguin permettra d’établir facilement que vous n’avez pas consommé de cannabis illégal. Le problème, c’est que lors d’un contrôle routier, la police utilise généralement des tests salivaires. Or, ces tests détectent la présence de THC sans indiquer la quantité perçue. Résultat, si vous avez fumé ou consommé du CBD, le test pourra apparaître positif.

Il sera facile de prouver que vous n’avez consommé que du CBD en réalisant un test sanguin. Cependant, vous risquez quelques déconvenues avec la police en attendant. Les officiers ayant effectué le test devront vous interdire de reprendre le volant. Si vous êtes seul, la situation peut très rapidement se compliquer. Il est donc conseillé de ne pas utiliser de CBD avant la conduite.

Combien de temps le THC reste-t-il dans la salive ?

Le THC présent dans la salive y reste généralement entre 4 et 6 h, que vous ayez consommé du CBD ou du cannabis plus classique. Cette durée ne varie pas vraiment d’une personne à l’autre, quels que soient sa consommation habituelle ou son métabolisme.

Si vous devez prendre la voiture, il est donc préférable de s’abstenir de consommer du CBD pendant les six heures qui précèdent votre départ. Vous ne courrez aucun risque légal si vous ne le faites pas, mais vous pourriez vous retrouver dans une situation délicate qu’il aurait été facile d’éviter.

Conduite et CBD : quels sont les risques ?

Actuellement, la loi n’interdit pas de consommer du CBD avant de conduire, et même pendant que vous conduisez. En revanche, il ne faut pas négliger l’impact que cette consommation peut avoir sur vous. Il varie d’une personne à l’autre et chaque consommateur de CBD apprend progressivement à gérer sa consommation pour en tirer le maximum de bienfaits possible.

Face à cela, on recommande souvent de ne pas consommer de CBD avant de conduire et de toujours le faire à un moment propice de la journée. En apportant une détente générale, le CBD peut aussi provoquer de la somnolence. C’est idéal pour lutter contre les insomnies, mais c’est beaucoup moins adapté à la conduite ou au travail.

Chez d’autres personnes, le CBD ne provoque aucune somnolence et permet simplement de se détendre ou de réduire certaines douleurs. Cependant, il faut avoir consommé plusieurs fois du CBD pour en prévoir précisément les effets. Ne consommez donc pas du CBD pour la première fois juste avant de conduire ou d’aller au travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.