Comment est fabriquée l’huile de CBD ?

huile CBD

Les produits à base de cannabis sont autorisés en France s’ils contiennent moins de 0,2 % de THC. Ils permettent alors de profiter des vertus d’un autre principe actif du chanvre : le CBD. On peut le consommer dans des boissons, comme ingrédient dans différents plats, et même le fumer. On peut également fabriquer une huile de CBD qu’il sera possible de manger et d’appliquer sur la peau pour différents soins locaux.

Comment est produite l’huile de CBD ?

L’huile de CBD est extraite des fleurs de cannabis. Sa production ne diffère pas vraiment de celle de l’huile de cannabis classique, mais illégale du fait de sa forte concentration en THC. L’huile de CBD est simplement extraite de fleurs de cannabis cultivées pour leur faible teneur en THC.

Pour comprendre la production d’huile, il faut savoir que les terpènes de cannabis et le CBD sont solubles dans l’huile et l’alcool (on les qualifie de « terpénophénoliques »). Le processus de fabrication d’huile de CBD implique donc d’utiliser un solvant (de l’huile ou de l’alcool), afin de récupérer tous les principes actifs du cannabis et de les y intégrer.

Pour extraire l’huile de CBD, il existe plusieurs techniques, toutes liées à un solvant en particulier.

Extraction à l’éthanol

L’extraction à l’éthanol est un grand classique de la pharmacopée européenne depuis environ deux siècles. Dès le XIXe siècle, les pharmaciens utilisaient l’éthanol pour extraire les principes actifs des plantes. Ils fabriquaient ce que l’on appelait des teintures et les prescrivaient contre tous les types d’afflictions. La teinture de CBD était déjà utilisée pour lutter contre la nervosité et la dépression.

Pour extraire du CBD à l’éthanol, il suffit d’y tremper des fleurs de cannabis plusieurs heures et de les agiter pendant plusieurs minutes. Le liquide est ensuite filtré, puis chauffé doucement jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une pâte visqueuse. Cette pâte est très concentrée en cannabinoïde et il faudra encore la distiller pour obtenir une huile de CBD consommable.

Ce type d’extraction peut être pratiqué avec de l’alcool alimentaire sans problème. Cela permettra de produire une huile consommable par voie orale. Le résultat sera néanmoins très puissant et ne conviendra pas aux besoins de chacun.

Extraction au CO2

L’extraction au CO2 est la plus répandue, mais aussi la moins accessible pour le grand public. Le CO2 permet d’extraire facilement le CBD des fleurs de cannabis, mais il faut le maintenir à forte pression pour qu’il devienne liquide. Il faut donc une formation particulière et un équipement coûteux pour réaliser ce genre d’extraction.

L’intérêt d’une telle extraction, c’est qu’elle permet de régler précisément les produits extraits, leurs quantités et leurs concentrations en changeant simplement quelques réglages.

Extraction aux hydrocarbures

L’extraction aux hydrocarbures, comme le butane ou le propane, est plus accessible. Elle a l’avantage de permettre d’extraire le CBD sans abîmer aucune des vertus de ce principe actif. Néanmoins, c’est une extraction délicate, car les hydrocarbures sont des neurotoxiques puissants et très mauvais pour la santé.

Après l’extraction, il faut donc être particulièrement rigoureux dans le processus de purification. Si l’huile de CBD n’est pas correctement purgée après sa fabrication, elle peut avoir des effets très nocifs, notamment chez les personnes dont le système immunitaire dysfonctionne, même légèrement. Dans le cadre de la vente illégale de cannabis contenant du THC, cette extraction est souvent mal réalisée et provoque des ravages chez les fumeurs réguliers.

À cela s’ajoute le risque inévitable d’incendies et d’explosions liées à l’usage d’hydrocarbures.

À quoi sert l’huile de CBD ?

Après son extraction, l’huile de CBD peut-être raffinée pour convenir à une utilisation en particulier. L’étape de raffinement consiste généralement à se débarrasser des éléments du solvant qui ne seront pas utiles dans le cadre de l’usage que l’on compte faire du CBD.

L’intérêt des processus d’extraction de l’huile, c’est qu’elle offre un liquide où la concentration de CBD et des terpènes de cannabis est très importante. Les bénéfices de ces produits sur la santé sont donc facilement accessibles.

L’huile de CBD est donc utilisée sous différentes formes, que ce soit dans certains produits de cuisine ou dans les liquides pour vapoter.

Comment faire de l’huile de CBD soi-même ?

L’extraction de l’huile de CBD n’est pas un processus inaccessible pour les amateurs. Beaucoup d’entre eux s’y intéressent, car ils se soucient de la qualité des huiles de CBD qu’ils consomment. Face aux risques que représentent certaines extractions quand elles sont mal réalisées, réaliser soi-même son extraction est une assurance supplémentaire. D’autant plus que l’accroissement du marché du CBD invite les industrielles à accélérer la production, au risque de réduire la qualité.

Ajoutons également que fabriquer soi-même de l’huile de CBD permet de faire des économies conséquentes. En utilisant de l’huile d’olive pour l’extraction, il est possible d’obtenir de l’huile de CBD à moitié prix par rapport aux tarifs moyens chez un revendeur officiel et légal.

Extraction à l’huile d’olive

Extraire de l’huile de CBD avec de l’huile d’olive est la technique la plus simple, la plus accessible et la moins chère disponible. Si vous débutez, c’est donc la technique d’extraction idéale.

L’étape la plus compliquée consiste à décarboxyler les fleurs CBD. Il s’agit en fait de les placer au four à 110 °C pendant 40 minutes. À partir de 150 °C, les principes actifs se détérioreront. Inutile donc d’essayer de gagner du temps en augmentant la température.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à placer les fleurs dans l’huile et à les laisser tremper pendant 24 h, voire un peu plus. Enfin, filtrez l’huile pour retirer les résidus végétaux et utilisez votre huile de CBD comme bon vous semble.

Notez que cette technique fonctionne aussi avec d’autres huiles. Il est ainsi possible de combiner leurs bienfaits.

Comment consommer l’huile de chanvre ?

L’huile de chanvre peut se consommer de bien des manières si vous la raffinez. Si vous l’utilisez brute après sa fabrication avec de l’huile d’olive, alors son usage alimentaire sera le plus simple et le plus sain.

On conseille de consommer environ deux cuillères à soupe d’huile de CBD par jour pour bénéficier de tous ses apports. Il ne faut pas la faire chauffer et il faut surtout l’utiliser dans des salades ou des plats qui permettront de la conserver crue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.